17/01/2005

Le baiser du vampire.

Il était là dans l'ombre tapi
Celui qui lui avait dit:
"Retrouvez-moi ce soir à minuit
Eternelle sera notre vie."
 
Sur elle ses mains se sont posées
Son cou blanc elles ont encerclé
Les crocs l'ont doucement transpercé
Elle gémit d'un plaisir glacé.
 
Son corps en tremblait de fièvre
Dans ses yeux un nouvel éclair
Le goût du sang aux lèvres
Elle était sienne toute entière.
 
"Elfarranne."

08:57 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook |

Commentaires

C'est bien aujourd'hui je te laisse un commentaire. Souvent, ce n'est plus
possible d'atteindre "poster". Bonne journée. A bientôt.

Écrit par : | 17/01/2005

*** très belle poésie encore , ne t'arrete surtout jamais... bisous

Écrit par : baby | 17/01/2005

... Le baiser du vampire infection et perfection
Fin et commencement d'une nouvelle ère de vie...passion
Bonne journée à toi

Écrit par : teen_spirit | 17/01/2005

Le dessin est top ... c de qui ???

Écrit par : Mateusz | 17/01/2005

Aie Vais faire des cauchemars cette nuit moi ... :-)
Bonne journée elf

Écrit par : Anaisorchidee | 17/01/2005

J'adore les histoires de vampires !!! Je trouve cela, très sensuel !

Écrit par : Nola | 17/01/2005

Bravo, Elfarrannella... hmmmm... sangsualité... mélange d'amour et de passion... un petit goût d'aimoglobine... tiens ça m'inspire pour chez moi :)))

Très joli, petite elfe

Écrit par : Marco | 17/01/2005

Sang contaminé Chère Elfarranne,
Les vampires avisés actuels attaquent des banques du sang au lieu de mordiller. C'est plus prudent car il est indispensable d'analyser le sang à cause du sida...
Enfin, ta poésie est probablement une poésie historique d'avant l'avènement de cette maladie!
Amitiés

Écrit par : Armand | 17/01/2005

Armand Et le romantisme alors???
Bonne soirée, bisous

Écrit par : elfarranne | 17/01/2005

... ça change mais c tjs aussi bien écrit !

bizz bizz

Écrit par : miss | 17/01/2005

Vampire .. Vampiriser nos sens
pour mieux en goûter les sens
et en savourer les sangs

Écrit par : rien ou zero | 17/01/2005

Peur J'ai demandé à mon mari de ne pas aller se coucher sans moi ! Brrrr.....
Il est déjà en pyjama et moi devant ce Pc...J'ai froid !
Attends-moi...j'arrive !

Écrit par : Annie | 17/01/2005

Mmm Vampire du fruit de la passion vient l'imagination
d'ou l'inspiration sanglante en tout sens

sans cauchemar

bonne nuit
bisous

Écrit par : Yorgos | 18/01/2005

Bonsoir Elfarranne Hmm... On vire au gothique, Elfarranne? ;-)
Quels beaux mots, quelles belles illustrations, d'une égale qualité au fil des posts...

Écrit par : Nprtine | 18/01/2005

I like it black... mais quel changement!

Écrit par : Le Vieux | 18/01/2005

Brrr !!! Il était là le "père fusion"
Voler le sang, sa seule mission,
Etait-ce Elfarranne, là au rendez-vous,
Est-ce donc pour lui qu'elle se dévoue,
Pourvu qu'elle n'attrape pas une dent contre nous,
Qu'elle ne se transforme en gros minou ...

Très beau ; il fallait y penser ! Inspiration d'une nuit noire.
Avais-tu ranger ta cave ou ton grenier dans le courant de la journée ?
Je t'embrasse très fort.
Jean-Pierre

Écrit par : Jean-pierre | 18/01/2005

Slurp ! Quel régal ! Je parle de te lire bien sur et non du repas nocturne de ce vampire; assoiffé d'amour lui aussi ? Comme nous tous !
Bisous !

Écrit par : Malak | 18/01/2005

Merveilleux texte :).
Quel ardent baiser...
Bizoos

Écrit par : Epine de Rose | 19/01/2005

:-) Waow, quelle beau texte.
Etant passionnée par par tout ce qui touche aux vampires, ce texte me touche beaucoup !
Merci pour tous ces instants magiques que tu nous offres.
Je t'embrasse !!!

Écrit par : Ialosileth | 19/01/2005

... L'art d'aimer ? C'est savoir joindre à un tempérament de vampire la discrétion d'une anémone.
Emil Michel Cioran

Après un moment d'absence, je reviens et j'admire toujours ce que tu fais!
Bisous, bonne nuit.
A très vite...

Écrit par : Fleur | 20/01/2005

Oop’s j’ai du retard dans mes lectures… je vais donc zieuter tes derniers post et joie z’images
Je te souhaite une agréable journée
bizz

Écrit par : scoodi | 20/01/2005

Les commentaires sont fermés.