06/12/2004

La classe.

Le petit pot blanc se trouve là
A portée de ma main je le vois
Pas besoin de l'ouvrir pour en sentir l'odeur
Cette odeur de massepain je la connais par coeur.
 
En un flash je me sens transportée
Sur le banc de l'école dans mon passé
Je revois le tableau noir grand ouvert
Et la poussière de la craie voler dans l'air.
 
Je me revois tresses et taches de rousseur
Lever le doigt pour réciter par coeur
De Maurice Carême un poème tant aimé
Mon tout premier poème que je n'ai jamais oublié.
 
"Elfarranne."

19:12 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

Commentaires

... Ah Maurice Carême c'était de ma région ça !

Bonne soirée petite elfe ...

Écrit par : Fredrick | 06/12/2004

C'était beau L'innocence enfantine.
Les petits écoliers ont bien changé...
Regrets
Merci de tes passages, gros bizoos

Écrit par : Epine de Rose | 06/12/2004

Ah! J'adore ce post. Le souvenir de l'école avec son tableau noir et la gentille institutrice qui fut la mienne, les mots d'Efarranne toujours aussi agréables en ce délicieux temps de Noël... :-)

Écrit par : Nortine | 06/12/2004

Que de bons souvenirs ... Ces vieux tableaux noirs nuageux,
Le maître austère au coeur de pèpère,
Ca sentait bon les cahiers frais,
Les crayons qu'on taillait,
Les vieux livres de calculs et de grammaire ...
De grands moments de notre douce enfance.
Je t'embrasse très fort Chère Elfe.
Jean-Pierre

Écrit par : Jean-Pierre | 06/12/2004

Génial On s'y croirait.
Maurice carème, les pots de colles qui sentaient le massepin (elle était bleue, je me souviens), la fameuse sonnerie de la récré ...
C'était vraiment le bon temps ...

Écrit par : Nola | 07/12/2004

Un gros bisou à toi Elfaranne Et merci pour tout ces mots toujours aussi doux à lire :)
Passe une bonne semaine

Écrit par : Liloo | 07/12/2004

.... Je me souviens à la maitresse je l'avais presque chanté,
Devant toute la classe d'un tablier bleu habillée,
La peur m'accompagnait mais aussi la fierté,
De pouvoir sans erreur ce poème réciter.

Sur l'estrade alors sagement j'attendais,
Terrorisée, la note qu'alors elle me donnerai,
Un A belle lettre de l'alphabet elle me récompensait,
Et vers ma table, jouant avec mes nattes, je repartais.

Douces années de l'école primaire s'étaient,
Je m'en souviens car hier dans mon coeur revennaient,
Les odeurs de la colle et du tableau noir la craie,
En relisant ce poème de Maurice Carême qu'enfant j'aimais.

(désolée je n'ai pas pu m'empêcher mdrrrrrrrr vi suis vilaine)

Écrit par : alvyane | 07/12/2004

Les odeurs des classes, je me souviens que dans une classe un instituteur fumait la pipe et ça sentait bon le tabac de la Semois, dans une autre classe une institutrice préférait mettre de l’eucalyptus sur le chauffage au centre de la classe, waouh les souvenirs …

bonne journée a toi bizz

Écrit par : scoodi | 07/12/2004

... Toujours un tel bonheur de venir te lire...
Merci pour ces souvenirs...
Gros bizzzzz...

Écrit par : ch'tit bou | 07/12/2004

Ohhhhh .... je crois même voir ...les encriers incrustés dans les bureaux . L'écriture à la plume . L'angoisse des gauchers !!!! Ben oui ...t'écrivais un mot et t'avais remplis la page de "pâtés" !!!! Parce que ... une plume ça se tire ...ça ne se pousse pas !!! mdrrrr T''écrivais "pa pe pi po pu" et sur la page d'à côté , sans le vouloir, t'avais joué au Picasso !!!!

Écrit par : just-de-passage | 07/12/2004

Bisous a toi, bonne soirée, à bientôt

Écrit par : Pollux | 07/12/2004

la nostalgie ... du temps qui passe...

Écrit par : Christ | 07/12/2004

hé? vous oubliez les punissions, les heures dans le coin ou le couloir non-chauffé, les retenues, les "100 lignes pour demain", le gros Bébert qui cognait, le chaffouin qui piquait vos affaires, la mijaurée qui caff'tait (déjà blonde mon oeil!)!!! Et tout ça, ça a duré. 14 années pour ce qui me concerne.
L'école? BEÛÛÛRKKKK!!!!

Écrit par : crassipan | 07/12/2004

oups punitions
(j'ai pas dû recopier mes lignes avec Sue fissa ment date en Sion)

Écrit par : crassipan2 | 08/12/2004

MERCI Je te remercie de m'avoir permis d'arriver à 10.000 visites sur mon blog !

Merci de ta fidélité, de ta gentillesse, de ton acceptation de la "différence", ...

Bonne journée, bises

Écrit par : Fred | 08/12/2004

Et le lait... en petites bouteilles au départ, en berlingots ensuite, dont il fallait découper le coin pour boire à même le carton le lait AA réchauffé sur le radiateur....

Écrit par : Le Vieux | 08/12/2004

Hoooooo Tu viens de me donner un flash !!! Je me revois à l'école en train de peindre un masque en carton. Une boîte... pour le carnaval. A l'école maternelle. Un pot de peinture. Jaune. Sur le carton. Et sur le banc. Partout. La maîtresse qui demande à une petite fille de peindre à ma place car je suis décidément trop maladroit.

Le lait et le choco dans des bouteilles pour le "dizeure" :) Moi qui demande pour aller à la toilette. Je sors de la classe. Je descends jusque devant la porte de la concierge. Gloups gloups gloups, j'aspire un peu de choco à la paille. Pas à moi, mais l'interdit le rend meilleur.

Punition. Marco derrière le piano droit de la classe. Il est plus grand que moi et on ne me voit pas. Une autre prof rentre en classe. Je m'insurge contre ma punition, hélas, je ne suis qu'un élève...

2ème année de Maternelle. Je change de maîtresse. Je hurle, je ne veux pas, on m'emmène de force en classe. Je pleure, adossé contre la porte. Elle vient vers moi, me parle doucement, me caresse avec tendresse 'je te fais donc si peur?'

Merci Elfaranne pour ton joli texte, je viens d'oublier mes trois pils blancs sur la poitrine ;)))

Écrit par : Marco | 08/12/2004

... odeurs, saveurs nostalgiques...

Écrit par : paikanne | 08/12/2004

Ancienne classe Vieux souvenirs au goût de poussière... Merci Elfarranne

Écrit par : Madeleine | 08/12/2004

Les commentaires sont fermés.