28/03/2005

Aurevoir...

Cela fait maintenant un an que j'ai commencé mon aventure virtuelle avec vous...
D'autres projets s'ouvrent à moi et ne me laisseront plus de temps assez pour continuer cette aventure...
Soyez assurés que jamais je n'oublierai tous ces moments passés en votre compagnie...
 
Je remercie tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce blog...
- pour les beaux designs, la zik et les conseils
-les super commentaires
-les mails encourageants
 
Je vous souhaite bonne route à tous, je vous embrasse.
 
"Elfarranne."

20:17 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

25/03/2005

Leçon de vie.

"Dessinez une maison fleurie", leur avais-je demandé
Tout en leur distribuant couleurs et papiers
Bientôt tous les crayons s'agitèrent dans leur main
Puis tour à tour ils vinrent me rendre leur dessin.
 
L'un d'entre eux accrocha toute mon attention
De ma gorge serrée je sentis monter l'émotion
Il avait dessiné sa maison du bonheur
Une maison où fleurissaient pleins de coeurs.
 
Au bas de son dessin il avait écrit:
"Pourquoi mettre des fleurs, des coeurs c'est plus joli
Et ça remplit d'amour toute la famille."
Je n'ai jamais oublié cette leçon de vie.
 
"Elfarranne."

12:13 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (24) |  Facebook |

23/03/2005

Ange noire.

A la clarté de la lune
Flotte un nuage de brume
Autour d'elle le brouillard
Elle ne vit que dans le noir.
 
Elle ne sait ni rire ni chanter
Elle ne peut qu'haïr et persécuter
Son monde est en enfer
Elle n'aime que les ténèbres.
 
Partez, allez-vous en
Faites demi-tour sur le champ
Car elle pourrait vous blesser
Rien qu'à vous regarder.
 
"Elfarranne."
 
 

16:57 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

21/03/2005

La fille du bar.

Toute seule derrière son comptoir
Elle travaille du matin jusqu'au soir
Toujours joyeuse elle sert à boire aux clients
En écoutant leurs histoires patiemment.
 
Elle sait par coeur l'heure de la journée
Où vont arriver ses habitués
Elle connaît leur nom et leurs désirs
Et les accueille toujours avec plaisir.
 
Elle est belle, elle est jeune et pourtant
Elle attend encore son prince charmant
Franchira-t'il la porte aujourd'hui...
Elle soupire et sourit puis retourne à sa vie.
 
"Elfarranne."

15:46 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (23) |  Facebook |

18/03/2005

Chaîne musicale.

La chaîne musicale est arrivée jusqu'à moi via "Just-de-passage" et "fredrick79"...et "Jean-Pierre"...
je vais donc poursuivre le mouvement...
 
Combien y a -t'il de fichiers musicaux stockés sur votre ordinateur?
Pas beaucoup, une bonne centaine pour le moment.
 
Quel est le dernier CD que vous avez acheté?
L'album" Amor Amor" d'Arielle Dombasle.
 
Dernière chanson écoutée avant de lire ce message?
La chanson de mon blog:"Concerto pour deux voix" de Clémence et Jean-Baptise Maunier.
 
Donnez 5 chansons que vous écoutez souvent et qui comptent beaucoup pour vous?
1) Et si tu n'existais pas de Willy Denzey
2) Tout le bonheur du monde de Sinsemilia
3) Pile et face de Carla Bruni
4) Le groupe italien-baroque Ataraxia
5) Loin de Michel Sardou
 
A qui allez-vous passer le relais(3 personnes) et pourquoi?
A http://users.skynet.be/yorgoskalo  car ses chansons et son site sont sublîmes.
A http://www.20six.co.uk/Nortine car je suis amoureuse de son écriture.
A http://marco.skynetblogs.be car j'adore l'humour et la gaité de ce p'tit lutin.
 

13:13 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook |

14/03/2005

Tendre héritage.

Sur le sol un tapis usé jusqu'à la trame
Dans l'âtre s'épuise le restant de quelques flammes
Sur les murs les portraits jaunis par le temps
Semblent veiller sur son sommeil comme avant.
 
Le vieux rocking-chair est toujours à sa place
Son tricot commencé sur la table basse
J'ai l'impression qu'elle va surgir devant moi
Et qu'elle va se mettre à rire comme autrefois.
 
J'ai décidé de conserver la maison
Et de venir y vivre à la belle saison
Refaire tous les gestes qu'on aimait toutes les deux
Pour retrouver ces moments si heureux.
 
"Elfarranne."

20:13 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (28) |  Facebook |

07/03/2005

Regain.

Par la fenêtre ouverte de ma chambre
J'observe un oiseau sur une branche
Il est en train de bâtir son nid
Pour y accueillir ses futurs petits.
 
Le printemps pointe le bout de son nez
Son instinct le lui a signalé
Il ramasse les brindilles délicates
Auxquelles il donne la forme adéquate.
 
La femelle viendra le retrouver
Le cycle de la vie pourra recommencer
Véritable cadeau du ciel
La nature sans cesse m'émerveille.
 
"Elfarranne."

12:31 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (34) |  Facebook |

05/03/2005

Ivresse.

Du venin dans mes veines.. je suis ivre
Je m'égare dans un profond délire
Je n'ai plus aucune envie d'en rire
J'ai juste besoin de vomir.
 
Dans ma tête gronde le tonnerre
Je n'ai plus les idées claires
La lumière fait place aux ténèbres
Ivre je m'écroule vers l'enfer.
 
"Elfarranne."

15:38 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

01/03/2005

Quiétude.

Je me suis endormie
La tête sur ses genoux
Que ce moment était doux
Qu'elle était belle la vie.
 
J'aime à me souvenir
De mon enfance choyée
Au sein d'un paisible foyer
D'où fusaient les rires.
 
On veut si vite en partir
Pourtant je donnerais cher
Pour revenir en arrière
Juste le temps d'un soupir.
 
Je suis mère à mon tour
A l'exemple de mes parents
Je veux que mes enfants
Soient entourés d'amour.
 
"Elfarranne."

18:04 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook |

27/02/2005

De l'autre côté.

Dans une petite boutique d'antiquités
Par un vieux miroir mon regard fut attiré
Un vieux miroir au cadre de bois sculpté
Qui me murmurait que je devais l'acheter.
 
Je l'ai réparé et ciré son bois sculpté
C'était une scène de forêt, d'elfes et de fées
Sous mes mains ils se sont mis à bouger
Mon miroir était devenu enchanté.
 
Depuis, tous les jours pour me remercier
Ils m'invitent chez eux de l'autre côté
Où je passe alors des instants privilégiés
Dans un monde entre rêves et réalités.
 
"Elfarranne."
 
20 000 MERCIS pour vos visites et votre gentillesse à TOUS !!!

20:40 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (29) |  Facebook |

24/02/2005

Nuit érotique.

Le lit est habillé de soie
Dans l'âtre brûle le bois
Quelques notes de musique
La nuit sera érotique.
 
Les yeux à demi-fermés
Elle commence à se dénuder
Tout en bougeant en rythmique
La nuit sera érotique.
 
Son corps vibre du plaisir
Qu'elle a devant son désir
L'air devient électrique
La nuit sera érotique.
 
"Elfarranne."

12:28 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (27) |  Facebook |

22/02/2005

Amours astraux.

Le soleil est amoureux de la terre
De sa faune, de sa flore et de ses mers
Mais la terre n'a d'yeux que pour la lune
Pour sa clarté opaline nocturne
Quant à la lune elle admire le soleil
Et la chaleur qu'il répand dans le ciel
Trois destins, trois impossibles amours
Depuis l'aube des temps jusqu'à la fin des jours.
 
"Elfarranne."

15:53 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (22) |  Facebook |

18/02/2005

Noyade.

L'éclat de la lune éclaire les voiles de brume
Flottant dans les cieux, comme sur l'eau les algues marines
Dans les profondeurs bleues de l'océan elle s'achemine
Seules apparaissent encore quelques mèches de chevelure brune.
 
Le ciel enténébré s'ébrèche sous la colère du tonnerre
Et fait monter en ses entrailles ouvertes l'âme en détresse
En un soupir exalté elle fend les flots d'une gerbe d'ivresse
Et rejoint la clarté opaline sous le concert des éclairs.
 
"Elfarranne."

16:42 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (23) |  Facebook |

16/02/2005

Cauchemar.

Stupeur, effroi et tremblements
Son corps est encore tout tremblant
De ce mauvais rêve de la nuit
Qui sans cesse l'a poursuivi.
 
Elle revoit encore ce démon
Qui de son corps a pris possession
Elle revoit les traces de sang
Sur sa peau et ses vêtements.
 
Elle se lève encore endormie
Se regarde et pousse un grand cri
Stupeur, effroi et tremblements
Sur elle, partout coule son sang.
 
"Elfarranne."

20:24 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook |

12/02/2005

Au clair de la forêt.

Au clair de la forêt
Tout le monde s'endort
Une elfe reste aux aguets
Seule elle veille encore.
 
Au clair de la forêt
Elle allume le feu
Qu'elle attise sans arrêt
Pour guider son amoureux.
 
Au clair de la forêt
Le bel humain surgit
Elle est à lui désormais
C'est ainsi chaque nuit.
 
"Elfarranne."

23:15 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook |

09/02/2005

Avec des si.

Avec des si, si je pouvais
Bannir les guerres je le ferais
Avec des si tout simplement
La paix serait un jeu d'enfant.
 
Avec des si, si je pouvais
Oter la haine je le ferais
Avec des si tout simplement
Aimer serait un jeu d'enfant.
 
Avec des si, si je pouvais
Tarir les larmes je le ferais
Avec des si tout simplement
La joie serait un jeu d'enfant.
 
Avec des si, si je pouvais
Changer le monde je le ferais
Avec des si tout simplement
Commençons à changer le présent.
 
"Elfarranne."

21:29 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (30) |  Facebook |

07/02/2005

Les fleurs de la vie.

Violette timide et secrète
Pour dire je t'aime en cachette
Fleur des champs pétales au vent
Pour dire je t'aime tout simplement
Fleur d'oranger virginale
Pour dire je t'aime le jour nuptial
Rose rouge rouge amour
Pour dire je t'aime toujours
Orchidée chic et racée
Pour dire je t'aime avec fierté
Chrysanthème celui-là même
Pour dire un dernier je t'aime.
 
"Elfarranne."

12:23 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook |

04/02/2005

La complainte de l'elfe.

Quelques notes de musique
Aux accents doux et nostalgiques
Elle danse seule les yeux fermés
Et doucement se met à chanter.
 
S'élève sa voix cristalline
Au-delà du sommet des collines
C'est la complainte de l'elfe perdue
Pour l'écouter la forêt s'est tue.
 
C'est un hymne dédié à l'espoir
Un texte très ancien, un chant de gloire
Qui relate l'épopée historique
De la naissance du peuple elfique.
 
"Elfarranne."


09:23 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (26) |  Facebook |

02/02/2005

Souvenance.

Je me souviens d'un lac et d'un ponton de bois
Dont les marches craquaient à chacun de nos pas
Je me souviens d'une barque attachée au ponton
Qu'on avait repeinte et gravée de nos noms.
 
Je me souviens de tout, je me souviens de nous
Je me souviens de tes yeux bleus comme le ciel au mois d'août.
 
Je me souviens d'une nuit, de la douceur de l'air
Où tes mains ont glissé sous ma robe légère
Je me souviens d'un arbre au feuillage si dense
Sous lequel tendrement tu as pris mon innocence.
 
Je me souviens de tout, je me souviens de nous
Je me souviens de tes yeux bleus comme le ciel au mois d'août.
 
""Elfarranne."

10:11 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook |

30/01/2005

Baiser voilé.

Ils étaient condamnés à ne jamais s'aimer
Leur famille étaient ennemies depuis des années
Elle vivait au sud, il vivait au nord du pays
Ce fut le hasard qui un jour les réunit.
 
Mais la malédiction les a vite rattrapé
Ils ne purent échanger qu'un unique baiser
On peut voir aujourd'hui dans le ciel lumineux
La trace voilée de leur baiser merveilleux.
 
"Elfarranne."

23:08 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook |

28/01/2005

Emois.

Chaque jour à la même heure il est là
Dans le train à la même place il s'assoit
Il lui sourit poliment et elle rougit
Sous la caresse de ce regard inoui.
 
De temps en temps ses genoux frôlent les siens
Sous les mouvements saccadés du train
Troublée elle se tourne vers la fenêtre
Mais ses pensées ne lui laissent aucune trêve.
 
Elle l'imagine s'approchant pour un baiser
L'odeur de sa peau, un parfum musqué
Son corps dur et ferme écrasant le sien
Et elle, fondant sous les caresses de ses mains.
 
Soudain elle sursaute devant son arrêt
Mon dieu que cet homme lui fait de l'effet
Chaque fois elle doit bien le reconnaître
Cet homme a le don de lui faire perdre la tête.
 
"Elfarranne."

13:37 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (27) |  Facebook |

26/01/2005

Le passeur d'âmes.

Il vient de l'autre monde
Dans sa barque fendant l'onde
Il vient chercher les âmes
De ceux dont s'est éteinte la flamme.
 
Il ne prononce aucun mot
Il rame lentement sur les flots
Jusqu'à l'ultime frontière
Qui sépare les deux univers.
 
Là-bas sur l'autre rive
La lumière s'est faite plus vive
Des mains se tendent avec chaleur
Refaisant battre leur coeur.
 
"Elfarranne."


15:55 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

24/01/2005

Le pacte.

Regards furtifs en arrière
Peur de se faire reconnaître
Elle a rendez-vous avec lui
Pour signer le pacte promis.
 
Quand la mort sera là
Son âme lui appartiendra
En échange il doit lui donner
Argent, pouvoir et beauté.
 
Mais le diable est très malin
De la mort il est le copain
Dès qu'elle aura signé de son sang
Son âme elle perdra sur le champ.
 
"Elfarranne."


10:01 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |

21/01/2005

Les mariés.

Dans la petite chapelle
Ils sont venus se marier
Leurs amis et quelques fidèles
Etaient là pour les féliciter.
 
Il était blanc elle était noire
L'amour les avait réunis
Ils se sont dit oui pleins d'espoir
Et tout le monde a applaudi.
 
Les cloches se sont mises à sonner
Clôturant la cérémonie
La fête pouvait commencer
Les jeunes mariés étaient bénis.
 
"Elfarranne."

00:07 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook |

19/01/2005

Le harem.

Leur peau blanche et lisse
Baignée et parfumée,
Elles font le délice
De sa royale majesté.
 
Elles s'amusent en attendant
Qu'il leur acorde ses faveurs
Sous le regard indulgent
Du gardien de leur pudeur.
 
Quand la nuit sera tombée
Il choisira l'une d'entre elles
Qui lui fera longuement goûter
Au charme des plaisirs sensuels.
 
"Elfarranne."

12:29 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (22) |  Facebook |

17/01/2005

Le baiser du vampire.

Il était là dans l'ombre tapi
Celui qui lui avait dit:
"Retrouvez-moi ce soir à minuit
Eternelle sera notre vie."
 
Sur elle ses mains se sont posées
Son cou blanc elles ont encerclé
Les crocs l'ont doucement transpercé
Elle gémit d'un plaisir glacé.
 
Son corps en tremblait de fièvre
Dans ses yeux un nouvel éclair
Le goût du sang aux lèvres
Elle était sienne toute entière.
 
"Elfarranne."

08:57 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook |

13/01/2005

Souvenir d'amour.

Il a suffi d'un seul regard
Pour que bascule leur destin
Une simple rencontre par hasard
Pour changer leur lendemain.
 
Il partait rejoindre l'armée
Elle se destinait au couvent
Ils n'y sont jamais arrivés
L'amour a balayé le présent.
 
Ensemble ils se sont enfuis
Se sont mariés en secret
Ils ont recommencé leur vie
C'est l'amour qui les guidait.
 
Devant leurs petits-enfants
Ils racontent avec plaisir
Le bonheur de ces moments
Dont ils chérissent le souvenir.
 
"Elfarranne."

21:41 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook |

11/01/2005

L'Elfarranne de la fontaine.

Ce texte m'a été offert par Untel (http://amarecherche.skynetblogs.be)
Je tenais à le partager avec vous.  
 
Dans une forêt lointaine
Vit une elfe souveraine
Elle accueille à bras ouverts
Lutins, pilous et trouvères.
 
Tous se donnent rendez-vous
Le soir, entre chien et loup
A la fontaine magique
Où vit la fée nostalgique.
 
Quand, dans les branches des chênes
La lune de porcelaine
Se mire dans la fontaine
Commence une nuit d'éden.
 
Les lutins ouvrent la ronde
En un cercle entourant l'onde
Les pilous tapent des pieds
Et la fée danse nu-pieds.
 
Mais quand se lève l'aurore
Quand la forêt se colore
Tous au matin s'évaporent
Et bercent la fée qui s'endort.
 
Merci à toi
"Elfarranne."
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
    



12:55 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

09/01/2005

Amour nocturne.

Un ciel étoilé
Un beau clair de lune
Un doux vent léger
Ballade nocturne.
 
Une étoile filante
Vint guider mes pas
En une danse lente
M'amena à toi.
 
Toi d'un seul regard
Tu consumes mon âme
Toi qui avec art
Apaise ma flamme.
 
Ainsi chaque nuit
Nos corps se rencontrent
Vient le jour tu fuis
Au royaume des ombres.
 
Mon âme se plaît
A l'aimer ainsi
C'est un grand secret
Oui j'aime un esprit.
 
"Elfarranne."

18:38 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (23) |  Facebook |

06/01/2005

La chambre.

Les bougies ont des reflets d'ambre
Dans la pénombre discrète de la chambre
S'égrènent de vieilles ritournelles
L'atmosphère se fait sensuelle.
 
Sa rousseur lui donne une parure
Aussi précieuse que celle de l'or pur
La fièvre se lit dans leurs yeux
Leurs deux corps ensemble ont pris feu.
 
S'élèvent murmures et soupirs
Offrant au silence leur plaisir
Plus rien ne compte que l'amour
Qu'ils feront jusqu'au petit jour.
 
"Elfarranne."



23:58 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |